Méthode de mise : la martingale

Si le terme de martingale est connu, peu de gens savent qu’il désigne en réalité une manière particulière de calculer et miser. Elle est réputée pour être sans danger, mais ce n’est pas exact : la définition même du pari, c’est de se livrer à une prise de risque ! Voici comment elle fonctionne.

Principe et fonctionnement de la martingale

À l’origine, la martingale est une méthode de mise élaborée dans le cadre de la roulette. Elle consiste en la pratique suivante : miser à chaque tour sur le même résultat ayant 50 % de chances de se présenter (le noir ou le rouge par exemple), et à chaque coup doubler sa mise.

Ainsi, lorsque la couleur pariée finit par sortir, toutes vos pertes sont annulées, et le gain final est certain.

Exemple de martingale dans un pari sportif

Dans le pari sportif, la martingale consistera soit à miser systématiquement sur une équipe, soit à miser systématiquement sur des cotes similaires (à 0,1 près) et, dans les deux cas, toujours en doublant votre mise.

Par exemple, vous décidez de pratiquer la martingale sur l’Olympique Lyonnais.

⇨ Vous misez 1 € à la première rencontre, 2 à la suivante, 4 à celle d’après, 8 à la dernière.

Même si cela n’arrive pour ainsi dire jamais, supposons que la cote de chaque match soit de 2.
● Match 1, vous perdez votre mise de 1 €.
● Match 2, vous perdez votre mise de 2 €.
● Match 3, vous perdez votre mise de 4 €.
● Match 4, vous gagnez votre mise de 8 €.

Au total, malgré trois paris perdus sur 4, vous avez gagné 1 € par rapport à votre capital de départ.

Notre avis sur la martingale dans les paris sportifs


Le premier élément à prendre en considération lorsqu’il s’agit d’appliquer la martingale dans un pari sportif et non dans un casino est que les matchs peuvent être très espacés. Cela peut donc prendre plusieurs mois avant de gagner après avoir perdu, et donc d’empocher au final des sommes relativement modestes. Comme il s’agit d’un système également très mécanique, qui n’impose pas de s’intéresser de près à la discipline sportive sur laquelle on parie, cela peut devenir rapidement ennuyeux, sans pour autant vous apporter au final de gains suffisants pour que le jeu en vaille vraiment la chandelle.

De plus, si sur le papier la martingale est une stratégie gagnante à tous les coups, en réalité il n’en est rien.

Pour qu’elle fonctionne véritablement comme imaginé, il faudrait en effet pouvoir disposer d’un capital littéralement infini ! Dans l'exemple précédent, nous avons du parier en tout 15 € pour gagner uniquement 1 € au final (8 € gagnés lors du match 4 - 4 € perdus au match 3 - 2 € perdus au match 2 - 1 € perdu au match 1).

Car les mauvaises séries existent. Si vous lancez 50 fois une pièce, elle n’a, en réalité, que très peu de chances de retomber 25 fois sur pile et 25 fois sur face. En fait, cette probabilité est exactement la même que de la voir retomber 50 fois sur pile, puisqu’à chaque coup vous avez une chance sur deux de la voir tomber d’un côté ou de l’autre : la probabilité de 50 % s’applique à chaque lancer, non à la totalité de la série.

Or en doublant systématiquement votre mise, vous courez le risque d’arriver plus rapidement à la banqueroute en cas de mauvaise série. Et cela est d’autant plus vrai dans le sport où les gains ne sont substantiels qu’en cas de cote défavorable : ainsi, pour voir fonctionner véritablement une martingale intéressante, il faudrait miser systématiquement sur l’une des plus mauvaises équipes d’un championnat. Vous voyez pourquoi le fait de doubler sa mise à chaque match devient extrêmement risqué !

De plus, les cotes pouvant connaître de grandes variations d’un match à l’autre pour une même équipe, elle peut même tout simplement ne pas fonctionner du tout, si vous misez « les yeux fermés » sans calculer systématiquement vos gains possibles. Ainsi, si vous pratiquez la martingale sur un club, il faudra veiller à ne pas miser à chaque match, mais bien à chaque match de même cote, ce qui rallonge d’autant la durée de la série.

Pratiquer la martingale dans le pari sportif ne doit donc absolument pas être considéré comme une stratégie assurée d’être gagnante. Cela peut en revanche constituer, éventuellement, une porte d’entrée dans le monde du pari sportif, à condition de vous donner un nombre maximum et raisonnable de rencontres, en fonction de vos revenus, sur lesquelles la pratiquer —et de le faire plutôt en fonction d’une cote que d’une équipe.

Rapidement, vous le verrez, vous aurez envie de jouer vos coups avec plus d’étude et de finesse, et d’enrichir votre connaissance aussi bien du sport sur lequel vous avez décidé de parier que du monde du pari sportif.

Cet article est également disponible pour ce(s) pays: frFrance