Méthode pour rentabiliser : Le sure bet

Le sure bet consiste à miser en même temps sur les deux (ou trois) résultats possibles d’une rencontre sportive.

Dans certains cas, il est possible d’être certain(e) d’en sortir gagnant avec cette méthode, qui semble pourtant opposée au principe même du pari. En réalité, un calcul simple permet de déterminer dans quels cas la situation se présente. Le sure bet demande toutefois d’examiner en détail les différents bookmakers, leurs commissions et leurs cotes, pour une même rencontre. Voici comment procéder.

Qu'est-ce que le sure bet ?

En principe, le sure bet n’existe pas. Les paris sont conçus par les bookmakers pour que ce genre d’opération soit littéralement impossible. Toutefois, comme il existe un très grand nombre d’entre eux en ligne, la méthode du sure bet consiste à prendre le pari d’une issue chez l’un, et de l’autre chez un autre, lorsque tous deux ont des cotes opposées.

Ainsi, imaginons une rencontre Allemagne-Italie. Si vous misez sur l’Italie chez un bookmaker qui donne l’Allemagne gagnante, et que vous misez également sur l’Allemagne chez un bookmaker qui donne l’Italie gagnante, vous gagnez à tous les coups !

Bien entendu, il y a d’autres critères à prendre en compte pour pouvoir parler de « sure bet », notamment les commissions prélevées par les bookmakers en question.

Mais voici d’abord un calcul simple qui vous permet d’être sûr d’avoir affaire à un sure bet :
Pour savoir si vous avez affaire à un sure bet, divisez chacune des cotes par 1, puis additionnez les résultats. Si le total est inférieur 1, c’est un sure bet.

Exemple :
Allemagne Vs Italie
Vous repérez une cote de l’Allemagne à 1,6, et une pour l’Italie à 2,6.
1÷1,6 = 0,625. 1÷2,6 = 0,384. 0,625+0,384 = 0,684.

⇨ Ce résultat est inférieur à 1, c’est un sure bet.

Dans le cas d’un résultat à trois issues (incluant un match nul), vous procédez de la même façon avec les trois cotes :
Si 1÷cote 1 + 1÷cote 2 + 1÷cote 3 est inférieur à 1, c’est aussi un sure bet.

Ensuite, pour décider de vos mises, multipliez le résultat 1÷cote par la somme que vous souhaitez parier au total. Vous saurez combien miser sur chaque résultat.

Dans l’exemple ci-dessus, pour 10 €, cela donne :
0,625 x 10 = 6,2 € sur l’Allemagne.
0,384 x 10 = 3,8 € sur l’Italie.

Est-il encore possible de trouver un sure bet ?

C’est encore possible, même si bien entendu les bookmakers font tout pour les éviter.

Pour être certain d’effectuer un sure bet, prenez en compte les informations complémentaires suivantes :

● Les frais de commission des bookmakers, qui peuvent annuler votre sure bet s’il est très faible.

● Les règles en cas d’abandon. En effet, si un pari amène soudain un grand nombre de parieurs, il peut y avoir suspicion de fraude et donc annulation des paris. Étudiez donc bien les règles de vos bookmakers. Si l’un entre eux, par exemple, conserve sa commission en cas d’annulation, cela peut annuler votre sure bet. Il faut qu’ils appliquent les mêmes règles en cas d’abandon.

● Enfin, sachez que le sure bet ne vous permet de gagner que des sommes très faibles. C’est donc à long terme que cela peut s’avérer rentable, et en étudiant en permanence et avec vigilance les paris disponibles. Vérifiez donc que le gain versus le temps passé à préparer vos sure bets soit effectivement intéressant.

Cet article est également disponible pour ce(s) pays: frFrance