Type de pari : le Spread Bet

Le Spread bet, dit aussi spread betting ou pari à la fourchette, est interdit en France car, au moment de parier, les joueurs ne connaissent pas le montant maximal de leurs pertes.

Nous vous expliquons son fonctionnement pour que vous sachiez de quoi il retourne si vous deviez en venir à croiser ce terme sur des forums de passionnés, mais vous déconseillons fortement de vous livrer à ce type de pari.

Principe et fonctionnement du Spread Bet

Le spread bet consiste à parier non seulement sur le résultat de la rencontre, mais aussi les événements qui la ponctueront : nombre de fautes, de hors-jeux et de touches, par exemple.

Le parieur parie alors sur une fourchette minimale d’actions de ce type. Par exemple, 10-12.

Les gains et les pertes sont calculés ainsi :

Gains : mise x (total d’actions - haut de la fourchette).
Pertes : mise x (haut de la fourchette - total d’actions)

Il est possible aussi de parier en-dessous de cette fourchette. En ce cas, les calculs sont les suivants :
Gains : mise x (bas de la fourchette - total d’actions)
Pertes : mise x (total d’actions - bas de la fourchette).

Exemple de Spread Bet

Un spread bet de 7-8 sur un nombre de corners est proposé pour un match de football.

Un parieur décide d’acheter le pari en misant 100 €.

⇨ S’il gagne son pari, par exemple sur un total de 10 corners, il gagne :
100 x (10-8) = 200 €.

⇨ S’il perd son pari, par exemple sur un total de 2 corners, il perd :
100 x (8-2) = 600 €.

Notre avis sur le spread bet

Vous le voyez avec l’exemple ci-dessus, le spread bet est très risqué et peut vite vous conduire à des pertes considérables ou, du moins, mal évaluées. Ce fait, qui justifie son interdiction par l’ARJEL, nous conduit à vous déconseiller fortement de vous livrer à ce genre de pari.


Cet article est également disponible pour ce(s) pays: frFrance